The research project entitled SANCTUARIES AND CULTS IN THE CYCLADES was approved as part of a research grant of the "Chaire Internationale Blaise Pascal" for 2012/13 which was awarded to Professor Alexander Mazarakis Ainian by the French state and the Regional Council of Ile-de-France. The project, administrated by the Fondation de l′Ecole Normale Superieure, started in October 2012, in collaboration with Paris 1 (Fr. Prost) and the EPHE [UMR 8210 ANHIMA] (Fr. de Polignac) and ended in August 2013. Publications deriving from the project are in progress.The project has been assisted by Dr Jean-Sébastien Gros, who designed the related website and database, Dr Yannis Kalliontzis, responsible for the compilation of the written sources associated with the cults in the Cyclades (mostly the inscriptions referring to cult and cult places) and Olga Kaklamani, responsible for compiling the basic bibliography and most of the descriptive catalogues of the cult places. Dr Alexandra Alexandridou undertook translations of texts into English.

 

The chronological scope of the project is restricted to the Geometric and Archaic periods, though the developments of the Classical era are largely taken into account, though not in a consistent manner. The Hellenistic and Roman periods have not been included in the compilation of the archaeological data, with the exception of late inscriptions which could refer to possible earlier cults.

 

The project has two main goals: The first is to assemble all the data related to the "internal" archaeology of the Cycladic sanctuaries. Under the term "internal" we consider the organisation of the sanctuaries (the architectural layout, the individual monuments, the archaeology of the offerings and the finds in general), the divinities worshipped, their groupings, and the methods of recognizing them, the identity of the worshippers (sex, age, social status). Within the same group of topics we wish to tackle questions associated with the beliefs, the manners with which the divinities were honoured, the sacralisation, the sacrifice, the development of the sanctuaries and the cults through time. The change through time of the function of sanctuaries as arenas for competition and status display between local or wider elites is also a matter of interest and may be studied in relation not only to other Greek sanctuaries but also to the contemporary burial customs.

 

The second axis of the project aims in placing the Cycladic sanctuaries in context. Main issues are the notion of insularity in relation to the sanctuaries, the topography of the sanctuaries, their spatial location, their role as centres of contact and maritime front, not only in the Aegean context but also in the wider Mediterranean, the existing maritime networks, the circulation and distribution of offerings and the mobility of worshippers. Indeed, the Cyclades were a crossroad of maritime travels, and for this reason they have a more diversified character than several "mainland" sanctuaries. The presence of the Cycladic offerings and worshippers and in other sanctuaries of the Greek World is also a matter worth considering. The role of the "insular" sanctuaries in the genesis of the polis is also a major research axis which must be studied in comparison with the parallel developments in other areas of the Greek World.

 

Such matters are discussed in the volume edited by A. Mazarakis Ainian entitled The Archaic Sanctuaries of the Cyclades: New Research, in press at the Presses Universitaires de Rennes.

 


 

Le projet SANCTUAIRES ET CULTES DANS LES CYCLADES a été mené dans le cadre de la "Chaire Internationale Blaise Pascal" pour 2012/13 du Professeur Alexandre Mazarakis Ainian (octobre 2012-aout 2013, en collaboration avec Paris 1 (Fr. Prost) et  l′EPHE [UMR 8210 ANHIMA] (Fr. de Polignac). Le projet a été géré par la Fondation de l′Ecole Normale Superieure. Ont collaboré dans le projet Dr Jean-Sébastien Gros, qui a créé la base de données et le site web, Dr Yannis Kalliontzis, responsable pour le corpus des inscriptions et Olga Kaklamani, responsable pour le rassemblement de la bibliographie principale et de la majorité des catalogues des lieux de culte. Dr Alexandra Alexandridou a traduit plusieurs textes en anglais.

 

Le projet de recherche vise a rassembler les données concernant les sanctuaires des îles des Cyclades des périodes Protogéométrique, Géométrique et Archaïque. Les fouilles menées les dernières années dans les sanctuaires de Vryokastro (Kythnos), de Despotiko (la petite île près de Antiparos), Karthaia (Kéa), Xobougo (Ténos), Ay. Andreas (Siphnos), Mélanes (Naxos), Théra (Santorini), permettent de mettre dans une nouvelle perspective la discussion concernant les sanctuaires grecs du monde insulaire, qui fut enrichie fortement par les fouilles plus anciennes, comme p.ex. les sanctuaires de Iria et Sangri (Naxos), Minoa (Amorgos), de Koukounaries (Paros), Hypsile (Andros), ou celles des périodes encore plus lointaines (p. ex. le Délion de Paros, le temple d’Apollon à Naxos). Les fouilles de l’École Française d’Athènes à Délos forment naturellement un point de référence crucial pour la compréhension des  attitudes et croyances religieuses des communautés insulaires.

 

Le projet se concentre sur les données des sanctuaires durant les époques Géométrique et Archaïque, mais les périodes Classique et Hellénistique ne sont pas ignorées. D’un coté on aborde les questions liées à l´archéologie « interne » des sanctuaires (organisation, architecture, archéologie des offrandes), les divinités concernées et les méthodes qui permettent de les identifier, leurs groupements, les évolutions dans le temps, l′identité des dédicants (sexe, age, statut social). Nous essayons de répondre aux questions liées aux croyances, les manières d’honorer les divinités, les dédicaces, la sacralisation, le sacrifice, le développement des sanctuaires et des cultes dans le temps. Le contraste qu′on note dans le caractère et le nombre des dédicaces entre les périodes Géométrique et Archaïque est un constat scientifique dont on a pas encore pris toute la mesure et une analyse détaillée est aujourd′hui nécessaire. Le changement dans le temps de la fréquentation des sanctuaires comme arènes de démonstration de pouvoir pour les élites locales ou des élites plus larges est aussi une question abordée, et étudiée conjointement avec les développements parallèles dans les nécropoles de la même époque.

 

D′un autre coté, nous étudions et essayons d′expliquer l′implantation spatiale des sanctuaires, leur rôle comme centres de contact et comme interface maritime non seulement dans le contexte Egéen mais aussi dans le contexte Méditerranéen, les réseaux de fréquentation, la circulation d′offrandes et les marchés éventuels de ces offrandes. Les Cyclades étaient dans l’antiquité un carrefour pour les voyages maritimes et pour cela ont un caractère nettement plus diversifié que certains sanctuaires de la Grèce continentale. Le rôle des sanctuaires insulaires dans la genèse de la cité est aussi une question majeure dans cette enquête, et devra être étudié en comparaison avec les développements parallèles de la Grèce continentale, être analysé de façon plus systématique et mieux compris par les recherches menées à ce jour.

 

Ce genre de questions sont discutées dans le volume edité sous la direction de A. Mazarakis Ainian intitulé The Archaic Sanctuaries of the Cyclades: New Research, sous presse aux Presses Universitaires de Rennes.